Blog de Christophe Girard, militant à Saint-Denis

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 5 mars 2014

L'ImaginR délirant de Mathieu Hanotin

Mathieu Hanotin, candidat tête de liste PS à Saint-Denis, déjà vice-président du CG93 et député, cumule aussi la duplicité et la désinvolture, à l'image de François Hollande. Le candidat à la Mairie, promet, s’il était par extraordinaire élu, de faire rembourser la carte imagin’R pour les collégiens et lycéens sur le ImaginR.gifbudget de la Ville. Or, l'élu en charge des collèges au Conseil général a supprimé ce remboursement avec ses acolytes PS en 2011. Ce remboursement avait été instauré avant 2008 par Herve Bramy alors Président communiste du département et voté par les Conseillers généraux de Saint-Denis dont Didier Paillard. Une décision pour favoriser l’aide a la mobilité (notamment des enfants des familles les moins aisées) et promouvoir le développement durable par le biais des transports en commun.

Bally Bagayoko, vice-président Front de Gauche au Conseil général, appelle à signer une nouvelle pétition pour que ce remboursement si utile aux collégiens et collégiennes et à leur famille soit rétabli sur le budget du département de la Seine-Saint Denis. C'est ici !

mardi 18 décembre 2012

L'ensemble du quartier Porte-de-Paris/Stade-de-France cyclable

Ces prochains jours, à ma demande, une zone 30 va être mise en place au sud centre-ville de Saint-Denis jusqu'au Stade-de-France.L’objectif est de rendre le quartier concerné plus calme et plus sécurisé pour les habitants, piétons et cyclistes. Par ailleurs, la généralisation des doubles sens pour les cyclistes, outre favoriser ce mode de déplacement, devrait apaiser la circulation automobile et favoriser le partage de l’espace public.

Des panneaux signaleront le début et la fin de la zone 30 à chaque entrée/sortie du secteur concerné. Des panneaux avertissant de l’existence d’un double sens cyclable dans les voies à sens unique seront posés. Des pictogrammes vélos matérialisant le double sens cyclable seront peints sur les chausées et plusieurs plateaux traversants seront bâtis. Actuellement ceux de la rue des Ursulines sont en travaux. Suivront ceux rue Jessee Owens.

En outre, une piste cyclable sera matérialisée de la Porte-de-Paris au RER B de La Plaine dans la prolongation de celle que j'ai fait réaliser pour la traversée de la Porte-de-Paris. Ainsi, dans quelques semaines les cyclistes bénéficieront d'une continuité de zone aménagée du coeur ancien à La Plaine.

Comme pour le boulevard Marcel Sembat, j'ai demandé à ce qu'une évaluation du respect de la vitesse et de la sécurité des cyclistes soient menée de façon à pouvoir programmer d'éventuels équipements supplémentaires.

jeudi 15 novembre 2012

Prolongement du T1... et après ?

Après quasiment quatre ans de travaux, le T1 est enfin ouvert au-delà de la gare de Saint-Denis, vers l'ouest : il traverse la Seine. Cinq kilomètres et dix stations supplémentaires pour relier Gennevilliers à Noisy-le-Sec. Parallèlement, la circulation automobile a été rétablie entre la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine à la hauteur de la rue du Port.

Mais déjà sous les flonflons la grogne sourd. Le syndicat SUD-RATP appelle au débrayage aujourd’hui pour dénoncer des rames obsolètes et des conditions de travail dégradées. Plus d'une centaine de machinistes se sont déclarés gréviste.

Côté élus, la date de cette inauguration ne nous convient pas. Le Stif pense aux huiles, aux journaux télé... mais quel habitant peut venir se réjouir de cette réalisation un jeudi matin ? Nous organiserons une inauguration bis samedi matin pour y associer tout le monde.

Les cyclistes sont pour leur part inquiet des aménagements sur la traversée de la Seine et celle de l'Ile-Saint-Denis. En effet, aucun aménagement spécifique ne leur est dédié, ils doivent donc rouler entre les rails ce qui est dangereux (risque de chute). Une fois encore, en Seine-Saint-Denis, le Stif et le Conseil général se moquent des usagers des espaces publics de Saint-Denis. Comme sur le Boulevard Marcel Sembat où il a fallu que je bataille ferme pour obtenir l'engazonnement de la plateforme du tramway.

Enfin, avec 150 000 voyageurs quotidiens attendus, le T1 prolongé est le fruit d'une longue mobilisation et représente un atout au sein du réseau de transport en plein essor de notre territoire. Cette victoire ne doit pas nous faire oublier nos autres combats en matière de transports : restructuration de la gare, amélioration du service sur le T1, prolongement du T8 jusqu'à Paris comme initialement prévu, dédoublement de la ligne 13 de métro, prolongation de la ligne 14 jusqu'à Pleyel... une pétition en ligne est à signer sur le site de la Ville (cliquer ici).

mercredi 3 février 2010

Désaturation de la ligne 13 ?

Le Stif (Syndicat des transports d'Ile-de-France) a lancé une concertation publique sous l'intitulé : « Désaturation de la ligne 13 par le prolongement de la ligne 14 ». Ce mercredi soir, les Dionysiens étaient invités salle des mariages de l'Hôtel de Ville pour débattre avec les promoteurs de ce projet. Une centaine de personnes avaient fait le déplacement : élus, syndicalistes, associatifs, habitants et salariés du territoire.

Plus qu'une concertation il s'agissait de promouvoir la seule « solution » retenue par le Stif, la Région, l'Etat et les conseil généraux des Hauts-de-Seine et de Seine Saint-Denis.

Au cours de la présentation de la prolongation de la ligne 14 il nous a été annoncé une diminution de la saturation de la ligne 13 de 25%. C'est bien. Mais comme j'ai pu le faire remarquer, avec une ligne 13 exploitée à 110 ou 120 %, à terme on garderait une ligne saturée. En outre, on sait que l'amélioration de l'offre de transport conduit à une plus forte utilisation. Enfin, entre l'urbanisation de la Porte de Paris, la densification du centre ville au terme du programme national de requalification des quartiers anciens dégradés, l'arrivée des archives nationales aux Tartres, la prolongation du T1, la mise en service des T5 et T8... ce qui nous est présenté comme LA solution n'est qu'un cautère sur une jambe de bois.

Le projet est déconnecté du développement du territoire. Déconnecté de la réalité tout court : penser que -25 % dans dix ans est satisfaisant démontre le peu de cas qui est fait des usagers de la ligne 13. De même que présenter le débranchement de la ligne 13 comme impossible au regard des coûts et des durées des travaux, sans dire que la désaturation serait de -50% prouve que le débat est biaisé.

Loin de moi l'idée d'opposer les projets. Le prolongement de la ligne 14 jusqu'à Saint-Ouen est utile à une partie de ce territoire. Cependant il ne règlera pas à lui seul la situation de crise que connaît depuis trop longtemps la ligne 13. Cette dernière doit enfin être dédoublée et débranchée. Le T8 (aussi connu sous le nom de Tram'Y) doit être prolongé de la Porte de Paris jusqu'à la gare Evangile d'Eole via le RER B Stade-de-France, la station Front-populaire de la ligne 4 et le T3 à la Porte d'Aubervilliers. Il n'y a que ce maillage de transports qui permettra de répondre de façon pérenne aux besoins des habitants et salariés du territoire... sans injurier l'avenir et pourquoi pas prolonger la ligne 13 jusqu'à Stains.

D'ici à là reste le quotidien des usagers de la ligne 13 que les portes palières n'améliorera pas. A quand des quais élargis ? Qu'attend la RATP pour accélérer la cadence des métros aux heures dites « creuses » comme le dimanche où les rames se succèdent au rythme effréné d'une toutes les 12 minutes ? Et l'accessibilité des stations aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes ?

Un peu plus de respect s'il vous plaît !