Blog de Christophe Girard, militant à Saint-Denis

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 4 juin 2015

La bataille de la Grèce est la nôtre

En partenariat avec le Front de Gauche, le poète Tasos Kourakis, par ailleurs médecin et ministre de la Culture et de l'Education en Grèce, est l'invité de la Compagnie Erinna à la Belle Etoile (Saint-Denis) le samedi 6 juin à 20h (entrée libre).

Cette soirée poétique et citoyenne est organisée à l'occasion de la parution de "Le printemps est reporté jusqu'à nouvel ordre", un recueil de poèmes de Tasos Kourakis en français, dans une traduction signée Anastassia Politi (Compagnie Erinna) et Michel Cassir. Il s'agira d'une lecture-débat avec le public, inscrite dans le cadre de la campagne "Avec les Grecs", en présence notamment d'Alima Boumediene Thierry, Anastassia Politi et Danielle Simmonet.

Alexis Tsipras a rejeté les dernières injonctions autéritaires de la Troïka dont l'ultimatum est déjà dépassé, les discussions sur la dette Grèque se poursuivent. Si la Grèce marque de nombreux points actuellement contre les néo-libéraux, elle a tout de même besoin de tout notre soutien.

Théâtre de la Belle Etoile, 14 Rue Saint-Just, 93200 métro Front Populaire, ligne 12

Grece.2015.06.06.jpg

samedi 15 novembre 2014

Journée de manifestations du 15 novembre : Une première victoire

Communiqué du Collectif 3A

La journée de manifestations du samedi 15 novembre appelée par le collectif 3A constitue d’ores et déjà un succès. Jamais en effet depuis l’élection de François Hollande aucun appel de ce type n’avait rencontré une telle diversité de signataires. A Paris comme dans une vingtaine de grandes villes françaises (dont Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lyon, Strasbourg, Metz, Nice, Limoges etc.) manifesteront unis syndicats, associations, partis politiques, personnalités.

Après le premier appel de 250 signataires, ce sont en effet plus de 70 organisations qui se mobilisent aujourd’hui pour dire non au budget du gouvernement Valls-Hollande, non aux exigences du Medef, pour une alternative sociale, écologique et démocratique à la politique actuelle.

Le collectif3A appelle aussi dans ces manifestations à protester contre la criminalisation et la répression accrue des mouvements sociaux, écologiques et citoyens et à exiger la vérité et les sanctions au plus haut niveau de l'Etat suite à la mort de Rémi Fraisse.

La manifestation parisienne partira de Denfert-Rochereau à 14 heures.

La liste des autres manifestations se trouve sur le lien suivant : http://www.collectif3a.org/?page_id=153

Ceux qui appellent au 15 novembre (liste établie au 13 au matin).

Les 300 premiers signataires : http://www.collectif3a.org

Les organisations :

Syndicats :

CGT :

URIF-CGT (Ile-de-France) (UD CGT 75, UD CGT 94, UD CGT 91, UD CGT 92),

UD CGT de la Marne, Ariège, Haute-Garonne, Loire-Atlantique, Puy-de-Dôme, Hautes-Pyrénées, Pyrénées orientales, Seine-Maritime, Tarn et Garonne, UL CGT Roissy, Arles et Metz

CGT de la Culture, CGT Finances, Fédération de l’équipement et de l’environnement CGT
, Fédération des organismes sociaux CGT, 
Fédération des services publics CGT, Fédération Nationale des Industries Chimiques CGT
, Filpac – CGT, Syndicat National CGT de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (SNACCRF-CGT), Syndicat National des Agents des Douanes CGT (SNAD-CGT)
, Syndicat National des journalistes CGT (SNJ-CGT)
, Union Générale des Fédération de Fonctionnaires CGT, Union Syndicale CGT Commerce et Services de Paris, CGT pôle emploi Ile de France, Fédération nationale agriculture et forêt (FNAF), Syndicat national travail emploi formation professionnelle

FSU : SNPES PJJ-FSU, SNUITAM-FSU
, SNUPDEN-FSU, SNU Pole emploi-FSU, FSU Doubs, FSU Haute-Garonne, FSU Gironde, FSU Pyrénées-Orientales, FSU Haute-Savoie, FSU Loire-Atlantique, FSU Oise et FSU Seine-St-Denis

Solidaires : Sud-energie, et aux manifestations de leurs départements : Solidaires 63, Solidaires Rhône, Solidaires Loire-Atlantique, syndicat sud du Conseil Général de Moselle Confédération Paysanne

UNEF : AGE UNEF Clermont-Ferrand
, AGE de l’ENS

Partis : Front de Gauche, NPA, Nouvelle Donne, Gauche d’EELV, les socialistes affligés, des membres du BN du MJS et, sur leurs bases, Alternative Libertaire et le POI.

Associations : AC!, ANECR, APEIS, ATTAC, AC!, CADTM, Convergences des services publics, Fondation Copernic, DAL, les Ef-fronté-e-s , Féminisme enjeux, Femmes égalité, La Gauche Par l’exemple, l'association Lesbiennes of color (LOCs), MNCP, MRAP, Osez le Féminisme (OLF), Rencontres sociales, Sortir du Colonialisme

Collectif Alternative à l’Austérité

mercredi 2 juillet 2014

Mathieu Hanotin et les "frondeurs" du PS votent le budget rectificatif

Lesfrondeursvotentlebudget.jpg

mercredi 9 octobre 2013

Les députés socialistes sont au nombre de 8 !

L’allongement progressif de la durée de cotisation jusqu’à 43 ans en 2035, l’un des points névralgiques et controversé de la réforme des retraites du gouvernement Ayrault, a été adopté cette nuit à l’Assemblée nationale. Au PS, ils n’ont été que 8 députés, encore socialistes, à voter contre, avec Le Front de Gauche, les écologistes... et la droite pour d'autres raisons.

Ainsi on peut écrire qu'il ne reste que 8 députés PS de gauche à l'Hémicycle. Rendons donc hommage à Pouria Amirshahi, Fanélie Carrey-Conte, Nathalie Chabanne, Pascal Cherki, Jérôme Guedj, Christophe Léonard, Barbara Romagnan et Stéphane Travert.

Pas un député PS de Seine-Saint-Denis ne se range à gauche de l’échiquier politique, ne charge le credo gouvernemental "travailler plus pour gagner moins", ni ne nous propose une autre réforme, en décidant par exemple d’assujettir les revenus financiers des entreprises à une contribution d’assurance vieillesse.

Quoi qu'ils en disent, les députés PS du département ne sont pas de gauche ! Mais les militants, sympathisants ou simples électeurs dans tout ça ? Sont-ils, comme Mathieu Hanotin, pour la règle d’or, la TVA sociale, la chasse aux Rrom, l’allongement de la durée du travail, le GMT américain hautement libéral, la casse du code du travail..? Je ne le pense pas.

Le seul vote qui s'impose à eux en 2014 est le vote Front de Gauche ou écologiste aux municipales et européennes.

mercredi 17 avril 2013

Sénateurs de Seine-Saint-Denis, vous pouvez encore faire barrage au MEDEF !

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) sur une prétendue « sécurisation de l’emploi » a été voté mardi 9 avril à l’Assemblée nationale par 250 voix favorables (parmi lesquelles celles de M. Hanotin et B. Le Roux), 26 contre, et 278 abstentions.

Malgré le rabâchage médiatique sur le « grand acquis » pour les salariés que représenterait la généralisation d’une complémentaire santé dans toutes les entreprises, le texte adopté ouvre la voie à un dépeçage en règle du Code du Travail, pour le grand bénéfice du patronat.

Les députés viennent en effet de lui offrir notamment : l’accélération et la sécurisation pour l’employeur de ses plans sociaux ; la modulation imposée des salaires et du temps de travail en cas de difficultés de l’entreprise sous peine de licenciement ; la mobilité interne forcée ; l’affaiblissement des instances représentatives du personnel (CE, CHSCT…) et le raccourcissement des délais de la prescription prud’homale.

Malgré le combat et le décryptage mené par les syndicats et le Front de Gauche contre cet accord « made in Medef », seulement 6 députés PS ont joint leur vote à celui des députés Front de gauche contre cette loi de régression sociale.

En, Seine-Saint-Denis, 7 députés PS ont voté pour l’ANI, un s’est réfugié dans l’abstention.

La bataille parlementaire se poursuit désormais au Sénat, il est encore possible de défaire le néfaste texte du MEDEF. Aucun Sénateur de Gauche en Seine-Saint-Denis ne peut tourner le dos au changement attendu depuis un an par les séquano-dionysiens qui ont très largement voté pour chasser Sarkozy et la droite des pouvoirs en 2012 et engager notre pays sur la voie du changement dont les salariéEs et la majorité de la population ont un besoin urgent.

Dans un département qui compte 12,4 % de chômeurs au dernier trimestre 2012, nous en avons assez des plans de licenciement à répétition, assez des catastrophes sociales comme à PSA contre lesquels le gouvernement ne fait rien ! Les politiques d'austérité, menées par F. Hollande et J.M. Ayrault, exigées par les forces de l'argent démontrent chaque jour toujours plus leur nocivité. Il y a urgence à prendre enfin le chemin du progrès social et d'une autre répartition des richesses et des pouvoirs. Il est plus que temps d'affronter la finance !

Appelons solennellement les 3 sénateurs PS et EELV à faire barrage à l’ANI qui, ils le savent bien, n’a d’autre objectif que de casser le Code du travail et précariser davantage la population de Seine-Saint-Denis.

je serai présent avec les militants du Front de Gauche de Seine-Saint- Denis aux cotés des salariés et de leurs syndicats, ce mercredi 17 avril à 12h rue de Tournon (face au Sénat), pour nous opposer à l’ANI.

- page 1 de 2