Blog de Christophe Girard, militant à Saint-Denis

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Présidentielle

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 26 avril 2017

Etrange affiche de Jeanne-Marine Le Pen pour le 2nd tour

Jeanne-Marine Le Pen

lundi 24 avril 2017

La France insoumise 1ère force politique à Saint-Denis

Saint-Denis l’insoumise remercie chacun des 12 526 Dionysiennes et Dionysiens (43,4% des suffrages exprimés) qui ont placé Jean-Luc Mélenchon très largement en tête dans notre commune. Il double le score qu'il avait réalisé à la précédente élection présidentielle en 2012. Il relègue Emmanuel Macron (23%) très loin derrière. Quant à Benoît Hamon (9,7%), moins de 1 Dionysien sur 10 lui a accordé son suffrage, le plaçant en 4e position sur la circonscription de son directeur de campagne, Mathieu Hanotin.

La France insoumise est donc la première force politique du département et de la ville. C’est la force du peuple qui s’est exprimée à Saint-Denis. Le score de Jean-Luc Mélenchon, à Saint-Denis comme à Marseille, Grenoble, Lille… est un socle pour reconstruire la gauche que les dirigeants du PS ont sabordée ces 30 dernières années.

Bien sûr, nous savons que Macron et LePen sont les candidats des puissances de l'argent et du rejet des plus fragiles. Pour eux, les étrangers et les classes populaires sont les boucs émissaires de la crise. C'est une mauvaise nouvelle pour les Dionysien-ne-s. Le succès de la France insoumise repose depuis sa création sur la nature collective de son action, sur la transparence de ses décisions démocratiques et le refus de la parole venue d'en haut. Pour le second tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, plutôt que de lancer une consigne de vote, s’en remet donc à la consultation par voie électronique de ses 450 000 soutiens. Le résultat en sera connu dans les prochains jours.

Mais plus rien ne sera comme avant !

Le score obtenu ce dimanche est remarquable. Nous échouons de peu à atteindre le second tour. Bien sûr, il y a de la déception, de l'amertume, de la colère mais nous avons ensemble semé les graines d'un Avenir en commun. Au final, nous n'avons pas perdu, nous avons gagné car nous avons montré que le peuple et la gauche ne sont pas morts. Nous avons démontré que la gauche n'a de dynamisme véritable que quand elle est bien à gauche.

Nous avons montré que des jours heureux sont possibles, loin des guerres, des désastres écologiques, de l'austérité, de la compétitivité en mettant l’humain et la vie au cœur de la politique.

Oui, nous avons montré que c'est possible, que nous pouvons changer la vie !

Aux élections législatives qui arrivent, nous maintiendrons l'unité et la cohérence, au-delà des partis, qui ont permis le magnifique résultat obtenu ici par Jean-Luc Mélenchon.

La France insoumise est forte de la diversité de toutes celles et tous ceux qui, sans réserve ni sélection, composent le mouvement, chacun à sa manière. Il s'agit aujourd'hui de continuer, consolider, amplifier l'élan de ces dernières semaines et de lutter encore contre l'abstention. Tant de nouveaux talents pour un engagement citoyen se sont révélés et tant d'autres, de tous horizons, de toutes origines, restent encore à découvrir, à solliciter : c'est notre défi que nous voulons relever, nous les Insoumis.

Le succès n'appartient à personne en particulier mais à notre rassemblement, à vous !

jeudi 24 mars 2016

Saint-Denis et la France insoumise

Plusieurs habitants, étudiants et salariés de Saint-Denis se sont retrouvés mercredi 16 mars pour lancer le collectif dionysien de la « France insoumise ».

JLM2017

Il s’agit de faire vivre dans notre ville, la démarche « JLM 2017 » impulsée par Jean-Luc Mélenchon par un appel large (78 000 signatures à ce jour) pour une dynamique de mise en cause de l’ordre inégalitaire et destructeur qui s’impose en France. 

Issus de tous les courants de la gauche et de l’écologie de transformation de la société, ainsi que citoyennes et citoyens sans appartenance à une organisation, nous avons en commun nos exigences de vraies propositions pour bousculer les logiques libérales et socio libérales, de se rassembler, en tant qu’habitants et salariés, pour être la force incontournable. Nous voulons être acteurs et bénéficiaires de nouveaux choix fondés sur l’aspiration à l’égalité, permettant à tous, sans exception, de vivre dignement ensemble, avec nos différences, en créant une nouvelle République se substituant aux pouvoirs personnels et autoritaires. Et de faire reculer enfin le pouvoir de la finance, de l’argent et des élites égoïstes.

Nous proposons que nos refus et nos mobilisations contre la « loi travail » et contre toutes les décisions inacceptables de Hollande et du gouvernement trouvent un prolongement dès aujourd’hui pour changer la donne politique et notre quotidien.

Nous avons décidé d’agir sans attendre en refusant les manœuvres autour des primaires ou des discussions sans fin d’organisations seulement entre elles : nous appelons ainsi les habitant-e-s et salarié-e-s de Saint-Denis, les organisations, à s’associer et à participer à la démarche de « La France insoumise » en y contribuant par la signature et en prenant contact avec le collectif de Saint-Denis.

saintdenis-jlm2017@gmail.com http://www.jlm2017.fr/

lundi 7 mai 2012

Ca commence maintenant !

A Saint-Denis plus qu’ailleurs, une sévère défaite est infligée à la droite au pouvoir depuis dix ans. Le total des voix de gauche qui se sont portées sur le nom de François Hollande atteint le record de 77,78 %, soit le pourcentage le plus élevé des villes de France de plus de 100.000 habitants. François Hollande obtient 2 357 suffrages de plus que Ségolène Royal en 2007 alors que le total des électeurs à s’être exprimés en 2012 (28 562) est inférieur à ce qu’il était en 2007 (29 230).

Les électeurs et les électrices du Front de gauche ont apporté une contribution décisive à ce résultat. Nous avons gagné une première manche très importante. Nous avons chassé le président des riches fossoyeur des droits sociaux et démocratiques comme des services publics, et qui promettait pire encore s’il avait été réélu.

La gauche doit maintenant répondre sans attendre aux urgences sociales et écologiques. Le programme du nouveau président ne le permettra pas. Il faut des mesures immédiates pour les salaires, le logement, l’emploi, l’école, les droits des immigrés, les quartiers populaires... et un référendum sur le traité Sarkozy-Merkel : c’est au peuple de décider !

La prochaine bataille des élections législatives sera cruciale. Il faut élire à l’Assemblée nationale une majorité de gauche composée du plus grand nombre possible de députés déterminés à voter les lois sociales et démocratiques, les lois de désarmement de la dictature de la finance. Sur Saint-Denis, dès le premier tour du 10 juin, la gauche doit se rassembler pour donner à Patrick Braouezec et Hayat Dhalfa une large majorité et amplifier ainsi la victoire de la présidentielle.

mardi 1 mai 2012

Cadeau de Jacques Tardi

Jacques Tardi est un de mes dessinateurs préférés de BD. Il a publiquement déclaré avoir voté Jean-Luc Melenchon au 1er tour de la présidentielle. Et, en soutien à la poursuite de la lutte, il a offert ce dessin au Parti de Gauche pour illustrer nos publications, blogs, etc. Merci Jacques !

Tardi-Degage_petit.gif

- page 1 de 3