Blog de Christophe Girard, militant à Saint-Denis

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 10 mars 2018

Un écho transalpin au fumeux “Melenchon=Le Pen”

Par pitié, arrêtons de parler de “coalition de centre droit” à propos de l'attelage formé par Forza Italia (Berlusconi) + La Ligue (= le FN italien) + Fratelli d'Italia (néofascistes) ! C'est une coalition plus à droite encore qu'en Autriche qui inclut, outre Fratelli d'Italia, CasaPound, Forza Nuova, des partis héritiers du fascisme.

Résultat parlement Italie 2018Autre "fake news" véhiculée par les médias qu'il convient de rectifier :cet agglomérat de droite extrême aurait gagné les élections avec 37% des voix. Or quand on regarde le schéma ci-contre il apparaît clairement que l’Italie peut ne pas basculer à l’extrême droite. D’ailleurs le vainqueur de cette élection, c’est le Mouvement 5 étoiles (M5S) qui recueille 32,7% des suffrages quand la Ligue de Matteo Salvini n’obtient un score que de 17%.

En toute responsabilité, Luigi Di Maio le leader du M5S tend la main aux démocrates.

Dans une lettre au directeur du journal La Republica, et publiée par ce dernier, le leader du M5S écrit : “J’aime souligner que nous sommes la seule force politique qui a obtenue un énorme résultat au sud (avec des pics de 50 %), mais aussi très bien enraciné au nord : nous sommes premier en Piemont (plus de 27%), Emillie-Romagne (27%), Ligurie  (30%), Val d’Aoste où pour la première fois une parlementaire femme est élue avec 25%, et la deuxième en Vénetie (plus de 24%) , Frioule (plus de 24%), Lombardie (plus de 22%) et Trentino Haut Adige  (19,5%).

“Je sens toute la responsabilité qui accompagne le crédit que m’ont accordé les citoyens et je n’ai pas l’intention de me défiler à la charge (aux devoirs) qui en découle. J’ai dis dans toutes les villes où je suis allé durant la campagne électorale que pour nous le gouvernement pourrait se former sur la base de convergence autours des thèmes (du programme) et c’est la direction que je suivrais en toute transparence face au citoyens et au chef de l’état (le président Italien actuel). Toute les forces politiques doivent se montrer responsables en ce sens.

“Le moment est venu de faire ce que nous attendons depuis 30 ans et cela est faisable en changeant de méthode. La politique doit arrêter d’être arrogante et doit commencer à être humble. Nous proposons trois ingrédients que nous tirons de notre expérience : 1 ) participation, 2) écoute, 3) transparence. Dans la troisième république, la République des citoyens, les citoyens doivent être impliqué dans les prises de décisions. Ils doivent être écouté lors de leur mise en pratique, et ils doivent être informé des résultats.

“La politique est depuis des années synonyme de choses négatives : corruption, intimidation, gaspillages, privilèges, conflits d’intérêt, trahisons, caste, lutte pour les sièges, argent, clientélismes, pots-de-vin, spéculation, mensonges. Stop ! Alcide de Gasperi a dit « La politique ça veut dire réaliser ». La politique pour nous se sera réaliser le programme que nous avons présenté aux électeurs. La politique, ce sera respecter les engagements. La politique sera honnête.

“Pendant des décennies les partis ont mis au centre leurs intérêts, pendant des décennies la formation des gouvernements s’est faite sur des jeux d’équilibre visant à contenter les appétits des uns et des autres. L’objectif était toujours et seulement les sièges, jamais l’intérêt des citoyens. Ça c’est le passé. Maintenant le temps est venu de mettre au centre les thèmes qui intéressent les citoyens, leur bien-être, la qualité de leur vie. Ils les ont laissé en au bans, nous, maintenant, remettons les citoyens au centre.

“Le gouvernement se fera avec qui, est prêt à faire, avec nous, selon notre méthode. C’est une « révolution Copernicienne » de la politique que le mouvement 5 étoiles propose depuis toujours et pour laquelle les citoyens nous ont donné un mandat clair. « Participe, Choisit, Change » c’est ce que nous avons demandé aux citoyens, eux ont participé et ont choisi. Nous avons maintenant l’occasion historique de changer l’Italie. Je ne veux pas la perdre et que celui qui a choisit de mettre des obstacles aux changements le fasse, mais qu’il sache que l’on ne peut pas arrêter le vent avec les mains et que nous changerons l’Italie malgré tout."

Et tout ce que Matteo Renzi le leader du parti démocrate (PS local) trouve à répondre c’est : Jamais, Di Maio=Salvini ! Un écho transalpin au fumeux “Melenchon=Le Pen”...

Merci à ma camarade Elena pour la traduction

mercredi 14 juin 2017

Nouveaux soutiens en faveur d'Eric Coquerel #Circo9301

Marie-George Buffet : https://twitter.com/93Coquerel2017/status/874900565423161344

La Compagnie Jolie Môme : https://twitter.com/93Coquerel2017/status/874894279956680705

Clémentine Autain : https://twitter.com/93Coquerel2017/status/874729940121464836

Jacqueline Rouillon : https://twitter.com/93Coquerel2017/status/874727609359269888

Henri Pena-Ruiz : https://twitter.com/93Coquerel2017/status/874669569734062080

Noël Mamère : https://twitter.com/93Coquerel2017/status/874648084466327552

Frédéric Durand : https://twitter.com/93Coquerel2017/status/874643497093038080

Quentin Chaix : https://twitter.com/93Coquerel2017/status/874630352903524353

Dina Deffairi-Sissac : https://twitter.com/93Coquerel2017/status/874679461999980545

Elu-e-s de Saint-Denis : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=673402712861360&id=302592566609045

Philippe Caro : https://www.caro2017.net/single-post/2017/06/13/Merci-de-vous-en-%C3%AAtre-m%C3%AAl%C3%A9-

mardi 13 juin 2017

Déclaration d'Eric Coquerel à l'issue du 1er tour

Les résultats du premier tour de l'élection législative dans la 1ère circonscription, comme au niveau national, sont marqués par une abstention vertigineuse (50,63% au plan national, 63 % dans notre circonscription), mais aussi par le bon résultat de France Insoumise avec 74 qualifications pour le second tour. Cela démontre qu'il n'y a pas de fatalité à une majorité pour détruire le code du travail, réduire les libertés publiques, cajoler les riches et poursuivre sur la voie de l'irresponsabilité écologique.

Dans ce contexte, le deuxième tour m'opposera au candidat de la République en Marche. Je remercie les citoyens qui m'ont apporté leurs suffrages et je les invite à renouveler leur vote pour le deuxième tour.

J'appelle également tous ceux qui refusent de donner les pleins pouvoirs à Macron à se rassembler sur ma candidature. J'adresse par ailleurs un appel aux milieux populaires et à la jeunesse, qui se sont moins mobilisés cette fois-ci que pour l'élection présidentielle : par votre vote, vous pouvez cette fois l'emporter et faire grandir à l'Assemblée Nationale une opposition écologique et sociale.

Je souhaite que la courte campagne de second tour permette un sursaut de participation. Pour cela, il est nécessaire qu'elle soit l'occasion d'éclairer nos concitoyens sur la teneur des deux projets de société que nous portons l'un et l'autre.

C'est pourquoi je propose à Sébastien Menard un débat public et j'invite les médias à l'organiser.

Eric Coquerel,
Candidat de la France Insoumise dans la 1ère circonscription de Seine-Saint-Denis

vendredi 9 juin 2017

Lettre de Jean-Luc Mélenchon

Madame, Monsieur,

Chers insoumis,

L'enjeu de l'élection législative a changé de nature ces dernières heures. Quatre jours avant le vote nous apprenons par le journal « Le Parisien » l'ampleur de la remise en cause du code du travail prévue par le gouvernement de monsieur Macron. Trois jours avant le vote, grâce au journal « Le Monde », nous découvrons un projet de transposition dans le droit commun des dispositions de l'Etat d'urgence. Ainsi tout le droit social et tout le système des libertés individuelles de notre pays sont désormais en cause.

Dans le premier cas il s'agit d'un coup d'état social puisque les parlementaires ne pourraient discuter ni amender une seule des décisions prévues par les ordonnances. Pourtant des milliers de questions très précises concernant la vie quotidienne des salariés sont en en cause : la durée du travail, les salaires, le droit d'alerte et celui de retrait en situation de danger, les motifs de licenciements, et ainsi de suite. Un siècle de luttes et de compromis sociaux vont être abrogés.

Dans le second cas toutes les protections qui garantissent les libertés individuelles vont être remises en cause. Par exemple les perquisitions à domicile et les mises en résidence surveillées pourront être ordonnées par le ministre de l'intérieur et les préfets sans aucune autorisation préalable d'un juge ! De même pour la surveillance des conversations privées téléphoniques. Et ainsi de suite.

Peut-être n'est-ce pas tout. Raison de plus pour refuser fermement de donner les pleins pouvoirs à Monsieur Macron comme il le réclame. Nos bulletins de vote prennent donc le sens précieux d'une mobilisation pour la défense de nos acquis sociaux et de nos libertés individuelles.

Si ceux qui ont voté pour le programme « L'avenir en commun » dont j'ai été le candidat à l'élection présidentielle confirment leur soutien à ce projet en votant pour les candidats de « La France Insoumise », nous serons le groupe de députés décisifs à l'Assemblée nationale. Les bulletins de vote marqués du logo « PHI » seront dans tous les bureaux de vote du pays. On ne peut se tromper.

Sur le terrain l'accueil qui est réservé à nos candidatures est bon. Parfois la présence au second tour se jouera à quelques voix comme à la présidentielles même si nous sommes en tête de toute l'opposition au système Macron. J'appelle donc a ne pas disperser les voix qui se sont rassemblées avec « La France insoumise » en avril dernier.

Enfin je remercie toutes les personnes qui ont manifesté leur solidarité en public comme en privé pendant l'interminable campagne de dénigrement qui s'est abattue sur moi sans limite de décence.

Je vous assure de mon engagement fidèle et constant au service de l'idéal humaniste écologique et social qui est le notre.

mercredi 26 avril 2017

Etrange affiche de Jeanne-Marine Le Pen pour le 2nd tour

Jeanne-Marine Le Pen

- page 1 de 10