Lundi 6 juin, Saint-Denis a de nouveau été le théâtre d’un effroyable incendie qui s'est déclaré au 6 rue Paul Eluard, en plein Centre-Ville. Le bilan est dramatique : 5 morts et 11 blessés dont 2 graves. A l'heure de publier de ce communiqué, un second incendie se propage dans un immeuble classé insalubre au 19 rue Gabriel Péri où on dénombrerait déjà 3 blessés.

Le Parti de Gauche de Saint-Denis tient avant toute chose à adresser ses plus sincères condoléances aux familles endeuillées et à leurs proches ; et assurer de sa sympathie et son soutien à l’ensemble victimes directes ou indirectes de ces incendies, notamment les 3 pompiers blessés ainsi qu’aux famille et voisins des sinistrés.

Le recueillement et la solidarité doivent être les priorités pour chacun d’entre nous. C'est pourquoi le Parti de Gauche attend des pouvoirs publics la prise en compte de TOUS les sinistrés sans distinction de statut au regard de la régularité de séjour dans le pays ou dans l'immeuble. Dans les cas présents il n'y a pas de "squatteurs" ni de "clandestins", il n'y a que des hommes et des femmes en grande souffrance que nous devons assister.

Le Parti de Gauche dénonce le tri opéré entre les "bonnes" et les "mauvaises" victimes. Nous demandons la régularisation de toutes les personnes en situation irrégulière sur le territoire et le relogement de l'ensemble des occupants de ces immeubles, sans exception aucune. Pour rappel, en France, le droit au logement est un droit constitutionnel, qui découle des 10e et 11e alinéas du préambule de la Constitution.

En parallèle, la police et de la justice s’attelleront à faire toute la lumière sur ces drames. Toutes les responsabilités devront être interrogées, absolument toutes. Il sera nécessaire, "vital" devrait-on envie d'écrire, d’ouvrir, pour une fois de manière sérieuse, le débat sur l’insalubrité toujours plus criante et meurtrière des habitations dionysiennes. Une véritable politique de logements publics doit être mise en place, permettant l’éradication de l’habitat indigne et garantissant à chaque habitant de Saint-Denis une habitation décente, à prix abordable, et suffisamment sécurisée pour y vivre paisiblement.

Enfin, ces drames démontrent, s'il en était besoin, la pertinence du combat du Parti de Gauche de Saint-Denis contre le droit actuel qui empêche de lutter efficacement contre les marchands de sommeil, notamment en faisant primer le droit de propriété sur la vie humaine. Le Parti de Gauche de Saint-Denis appelle donc à une modification constitutionnelle et législative en la matière. Il appelle ceux qui pensent comme lui à participer à l'élaboration de propositions en ce sens, dans le cadre du mouvement La France Insoumise et de l’avènement d’une 6e République.

Le Parti de Gauche 93 Ouest, Saint-Denis, le 7 juin 2016