Blog de Christophe Girard, militant à Saint-Denis

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 7 juin 2016

Combien d'incendies et de morts faudra-t-il encore ?

Lundi 6 juin, Saint-Denis a de nouveau été le théâtre d’un effroyable incendie qui s'est déclaré au 6 rue Paul Eluard, en plein Centre-Ville. Le bilan est dramatique : 5 morts et 11 blessés dont 2 graves. A l'heure de publier de ce communiqué, un second incendie se propage dans un immeuble classé insalubre au 19 rue Gabriel Péri où on dénombrerait déjà 3 blessés.

Le Parti de Gauche de Saint-Denis tient avant toute chose à adresser ses plus sincères condoléances aux familles endeuillées et à leurs proches ; et assurer de sa sympathie et son soutien à l’ensemble victimes directes ou indirectes de ces incendies, notamment les 3 pompiers blessés ainsi qu’aux famille et voisins des sinistrés.

Le recueillement et la solidarité doivent être les priorités pour chacun d’entre nous. C'est pourquoi le Parti de Gauche attend des pouvoirs publics la prise en compte de TOUS les sinistrés sans distinction de statut au regard de la régularité de séjour dans le pays ou dans l'immeuble. Dans les cas présents il n'y a pas de "squatteurs" ni de "clandestins", il n'y a que des hommes et des femmes en grande souffrance que nous devons assister.

Le Parti de Gauche dénonce le tri opéré entre les "bonnes" et les "mauvaises" victimes. Nous demandons la régularisation de toutes les personnes en situation irrégulière sur le territoire et le relogement de l'ensemble des occupants de ces immeubles, sans exception aucune. Pour rappel, en France, le droit au logement est un droit constitutionnel, qui découle des 10e et 11e alinéas du préambule de la Constitution.

En parallèle, la police et de la justice s’attelleront à faire toute la lumière sur ces drames. Toutes les responsabilités devront être interrogées, absolument toutes. Il sera nécessaire, "vital" devrait-on envie d'écrire, d’ouvrir, pour une fois de manière sérieuse, le débat sur l’insalubrité toujours plus criante et meurtrière des habitations dionysiennes. Une véritable politique de logements publics doit être mise en place, permettant l’éradication de l’habitat indigne et garantissant à chaque habitant de Saint-Denis une habitation décente, à prix abordable, et suffisamment sécurisée pour y vivre paisiblement.

Enfin, ces drames démontrent, s'il en était besoin, la pertinence du combat du Parti de Gauche de Saint-Denis contre le droit actuel qui empêche de lutter efficacement contre les marchands de sommeil, notamment en faisant primer le droit de propriété sur la vie humaine. Le Parti de Gauche de Saint-Denis appelle donc à une modification constitutionnelle et législative en la matière. Il appelle ceux qui pensent comme lui à participer à l'élaboration de propositions en ce sens, dans le cadre du mouvement La France Insoumise et de l’avènement d’une 6e République.

Le Parti de Gauche 93 Ouest, Saint-Denis, le 7 juin 2016

mercredi 30 mars 2016

Le 31 mars, on bloque tout

31.03.2016.gif

lundi 28 mars 2016

Solidarité avec les victimes du 48 rue de la République

Près de 4 mois après l’assaut du Raid contre les terroristes retranchés dans leur immeuble, la lutte continue pour les habitants du 48 rue de la République à Saint-Denis évacués de leur logement le 18 novembre dernier. Constitués en association et entourés d’un comité de soutien (au nombre desquels le PG Saint-Denis, ils attendent toujours la reconnaissance de leur statut de victime, leur relogement et la régularisation des sans papiers à titre humanitaire.

Déterminés à faire valoir leurs droits, une soirée de solidarité est organisée :

MERCREDI 30 MARS A PARTIR DE 19h Au Théâtre Gérard Philipe Saint-Denis

HK & Balàfond, Jeph, Lassina Traoré, Samia Orosemane, La Cie Jolie môme

soutienVictimes48Republique.jpg

dimanche 27 mars 2016

P$

Dans la nuit du 25 au 26 quelques citoyens rebaptisent la permanence P$ de Mathieu Hanotin.

jeudi 24 mars 2016

Saint-Denis et la France insoumise

Plusieurs habitants, étudiants et salariés de Saint-Denis se sont retrouvés mercredi 16 mars pour lancer le collectif dionysien de la « France insoumise ».

JLM2017

Il s’agit de faire vivre dans notre ville, la démarche « JLM 2017 » impulsée par Jean-Luc Mélenchon par un appel large (78 000 signatures à ce jour) pour une dynamique de mise en cause de l’ordre inégalitaire et destructeur qui s’impose en France. 

Issus de tous les courants de la gauche et de l’écologie de transformation de la société, ainsi que citoyennes et citoyens sans appartenance à une organisation, nous avons en commun nos exigences de vraies propositions pour bousculer les logiques libérales et socio libérales, de se rassembler, en tant qu’habitants et salariés, pour être la force incontournable. Nous voulons être acteurs et bénéficiaires de nouveaux choix fondés sur l’aspiration à l’égalité, permettant à tous, sans exception, de vivre dignement ensemble, avec nos différences, en créant une nouvelle République se substituant aux pouvoirs personnels et autoritaires. Et de faire reculer enfin le pouvoir de la finance, de l’argent et des élites égoïstes.

Nous proposons que nos refus et nos mobilisations contre la « loi travail » et contre toutes les décisions inacceptables de Hollande et du gouvernement trouvent un prolongement dès aujourd’hui pour changer la donne politique et notre quotidien.

Nous avons décidé d’agir sans attendre en refusant les manœuvres autour des primaires ou des discussions sans fin d’organisations seulement entre elles : nous appelons ainsi les habitant-e-s et salarié-e-s de Saint-Denis, les organisations, à s’associer et à participer à la démarche de « La France insoumise » en y contribuant par la signature et en prenant contact avec le collectif de Saint-Denis.

saintdenis-jlm2017@gmail.com http://www.jlm2017.fr/

- page 1 de 55